Le patrimoine culturel immatériel, de sa collecte à sa valorisation

 

 

Derrière le sigle P.C.I. se cache probablement la part la plus riche de notre patrimoine : le Patrimoine Culturel Immatériel.

Parfois injustement confondu avec le folklore, il représente pourtant l'un des grands enjeux contemporains des territoires et des hommes qui l'habitent. Face au développement d'une sous-culture globalisée, il apporte du sens. Il permet à chacun de s'inscrire dans la modernité et la continuité sans oublier l'ancrage et la diversité des cultures humaines.

 

 

En Bigorre et Quatre Vallées, arts du spectacles, oralité, pratiques sociales, modelage d'un paysage culturel, traditions festives et savoir-faire, usages spécifiques autour de la biodiversité... sont autant de pratiques et de connaissances vivantes et évolutives, transmises de génération en génération, qui font la richesse et la diversité du territoire.

Du nord au sud du département, et de l'est jusqu'à l'ouest, malgré de nombreuses permanences, se révèle une grande diversité de pratiques.

L'Unesco a reconnu une part de cette richesse lors de la nomination du site de Gavarnie-Mont Perdu au patrimoine mondial. C'est d'ailleurs au pied de ce site que s'organise cette réflexion.

 

Lors de cette journée, les différents intervenants dévoileront toute la richesse de cette culture, par leur passion et la présentation de leur travail.