Les manifestations culturelles des Hautes-Pyrénées

Journée des Acteurs du Patrimoine

Jeudi 22 juin 2017

 

PATRIMOINES ET LABELS

De la reconnaissance aux outils de valorisation territoriale

 

INSCRIVEZ-VOUS ICI !

 

Tarbes
Exposition
du 19 mai au 25 juin

 

Tu veux dire qu'on s'est perdu ? 

 

"Cette série photographique est issue d'un travail en cours commencé en 2012 dans la région des Hautes-Pyrénées avec comme épicentre les Baronnies, région rurale de moyenne montagne. Ici résonne la rugosité de la nature et les tentatives de l'homme pour y habiter. Rien ne semble se passer, rien ne semble bouger, jusqu'au moment où le vivant surgit. Ici le regard se tourne inlassablement vers les montagnes, se terre dans les forêts, scrute les entrées des grottes et cherche son passage.

Le sensible grouille de nouveau et questionne l'anesthésie lumineuse de nos grandes villes. Nous sommes-nous perdus ? Cette question plongeant dans l'intime et le personnel apparaissent face à l'immensité et la densité de ces paysages."

Thomas Déjeammes, photographe


Renseignements : 

Galerie Photographie E

44 bis rue Abbé Torné

65000 TARBES

06 76 41 03 32 / 09 51 44 00 68 

photographie-e@laposte.net

À découvrir les vendredis de 17h à 20h et les week-ends de 15h à 19h

Gavarnie

Exposition 

du 1er au 30 juin

 

Les arbres remarquables,

Les arbres constituent un patrimoine fondamental source de bio-diversité, de paysage, de biomasse, de sol fertile, … 

Certains nous procurent bien-être, émotions et reflètent notre histoire et nos traditions locales. C’est bien ici leur rendre hommage en mettant en valeur leur plus nobles sujets.

Sa qualité de remarquable ne tient compte que du regard de chacun . Il est, par définition, l’arbre que l’on remarque.

Le maintien d’un arbre au fil des siècles découle de liens émotionnels, respectueux, traditionnels entre cet arbres et les habitants.

C’est la rencontre même de l’homme et de l’arbre qui est au centre de ce travail d’inventaire et qui sera à croiser avec des critères plus objectifs tels que l’âge, la taille, une morphologie singulière, ...

réalisée par la Maison de la nature et de l'environnement 65.

 

Renseignements

MAISON DU PARC NATIONAL

65120 GAVARNIE

05 62 92 42 48

Fermé : Dimanche, Samedi

09h à 12h

14h à 18h

Tarbes
Exposition
du 3 avril au 26 juin

 

Jeane Saliceti, née à Tarbes au n°17 de la rue Massey en 1882 et décédée à Tarbes en 1959, est un peintre français. Sensible à tous les sujets, elle a brossé paysages et portraits, la nature morte restant son sujet de prédilection. Elle a laissé une œuvre originale d'une grande sensibilité où les objets les plus humbles « transfigurés sans être défigurés », magnifiés par sa propre vision, livrent au spectateur « les saveurs essentielles sous l'écorce des apparences ».

S’affranchissant de l’art officiel, elle connut les bouillonnements de l'impressionnisme qui agitaient le monde artistique de l’époque, magnifia son admiration pour Bonnard et fut fascinée par les grands soleils de van Gogh.

Rentrée à Tarbes, elle s’installa à l'angle des rues Massey et Jean Larcher et aménagea un atelier. Pendant de nombreuses années, ses relations avec le monde officiel se bornèrent à l'envoi d'une ou deux toiles, au Salon des indépendants où, à défaut de publicité, ces œuvres resteront inaperçues. Au début de la seconde guerre mondiale, ses œuvres sont remarquées par un critique réputé, M. René Huygues. Jeane connaît la réussite, les revues parlent de son œuvre, des expositions lui sont consacrées dans des galeries parisiennes, dont  la galerie Bignou dans le 16° arrondissement avec laquelle Jeane signe un contrat  et expose en 1951. Son travail va s’exporter en Allemagne, en Suisse et aux Etats-Unis.

Puis le temps passe, Jeane Saliceti vieillit. Son œuvre n'éveille plus le même intérêt. La vie devient difficile. Jeane continue à peindre. Elle ira à la recherche de toute sorte de supports pour pallier le manque de toiles et couvrira de couleurs délayées par souci d'économie des papiers où subsistent les traces d'une première utilisation : calendriers, illustrés, portées musicales, etc… De ces vestiges, il en est, simples croquis exhumés de greniers poussiéreux, qui, autant sinon plus que les tableaux signés, témoignent du grand talent de Jeane Saliceti.

 

Renseignements : 

Musée Massey - Musée international des hussards

Jardin Massey (entrée rue Achille Jubinal)

65000 TARBES

05 62 44 36 95

Cauterets

Visite

jeudi 8 juin à 15h

Sur les pentes de la rive droite du gave, rues étroites, maisons, église vont former le village à proximité des sources. Il sera complété par une vraie ville hôtelière thermale qui se construit jusqu’en bordure du torrent. C’est l’histoire et l’évolution du thermalisme dans un environnement naturel exceptionnel.

 

jeudi 22 juin à 15h

Rive gauche, de l’âge d’or thermal à la création d’une station de montagne 

Sublimée par les Romantiques et les Pyrénéistes, elle va être magnifiée par les architectes sur la rive gauche. De nombreuses influences dans es styles de constructions et de décors attestent de l’engouement pour ce site. Aujourd’hui s’y conjuguent thermalisme, sports d’hiver, randonnées, espaces du parc national et bien-être.

 

Tarif :

5€

 

Renseignements et inscriptions : 

Office de Tourisme

Place Foch

65110 CAUTERETS

05 62 92 50 50

Azet
Exposition
du 9 juin au 15 septembre

 

Tout l'été, la Maison du Pastoralisme présentera le projet artistique d'une artiste de la vallée, Sorane Rotellini, intitulé "Toisons".

Ce travail est en lien avec les préoccupations pédagogiques de la Maison du Pastoralisme et est aussi ancré dans notre environnement en invitant des matériaux traditionnels et naturels.

 

 

Renseignements : 

05 62 49 14 27

contact@pastoralisme.fr

L'exposition sera visible aux heures d'ouverture de la Maison du Pastoralisme.

Jusqu'au 8 juillet : du lundi au samedi de 14h à 18h

 

A partir du 10 juillet : du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h , le dimanche de 14h à 18h.

Campan
Exposition
du 17 juin au 10 août

SUR LA TRACE DES MOULINS DE LA HAUTE VALLÉE DE L’ADOUR*

Exposition photographique et interactive sur les moulins et les scieries dans la vallée de Campan.

À partir de documents d’archives, les Amis de Madame Campan a dressé un inventaire encore non exhaustif des moulins et des scieries présents dans la vallée de Campan aux siècles derniers. L'association est partie observer ce que sont devenus ces moulins et comment ils ont été laissés en l’état restaurés ou transformés. Le résultat de ces recherches donne lieu à une exposition au Musée « Carrefour des Patrimoines » à Campan.

Ouvert tous les jours sauf le Samedi de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00
Gratuit

Renseignements : 
Carrefour des Patrimoines
Place de la Gare
65710 CAMPAN
05 62 91 72 81

Sailhan

Traditions

samedi 24 juin

 

Rdv à 21h30 au moulin de la Mousquère

 

FÊTE DE LA SAINT-JEAN

 

Organisée par l'association des Amis du Moulin de la Mousquère : mise à feu du bûcher sur le site du moulin, suivie d'une dégustation gratuite du gâteau du meunier. Veillée avec chants et animation musicale.

 

Renseignements : 

http://moulindelamousquere.pagesperso-orange.fr/

jacques-brau@wanadoo.fr

Vielle-Aure, Saint-Lary-Soulan

Circuit-découverte

dimanche 25 juin

 

Rdv à 9h30 devant l'OT de Vielle-Aure

 

LE PATRIMOINE EN PETITES FOULÉES

 

Une découverte originale du patrimoine en pratiquant en douceur quelques exercices physiques et mettre tous vos sens en éveil. Respirez, ressentez, écoutez, observez, courrez en petites foulées d’un édifice à l’autre, le patrimoine se dévoilera autrement à vous.

 

Uniquement sur réservation au 06 42 17 66 31 avant la veille, 17h.

 

Tarifs : 
7€ (adultes) / 4€  (étudiants, demandeurs d’emploi) / 3€ (8-18 ans) / 18€ (forfait famille 2 ad. + 2 enf.) / gratuit (-8 ans)

 

Renseignements : 

Communauté de communes Aure-Louron
Pays d’art et d’histoire
Château de Ségure
65240 ARREAU
05 62 98 42 46
contact@patrimoine-aure-louron.fr

Tarbes

Cantèra

mardi 27 juin

 

Rdv à 20h30 au Celtic Pub pour une cantèra ouverte à tous et organisée avec le Département de musiques traditionnelles du Conservatoire.

 

Renseignements : 

Celtic Pub

1 rue de l'Harmonie

65000 TARBES

06 28 72 37 90

Bagnères-de-Bigorre
Exposition
du 24 mai 29 octobre 

 

Hommage à la poétesse Philadelphe de Gerde (1871-1952)

 

Née en 1871 à Banios, dans les Hautes-Pyrénées, l'auteure prend pour nom de plume Philadelphe de Gerde en référence au village où elle passe l'essentiel de sa vie. C'est en bigourdan qu'elle publie ses premiers poèmes, signés Filadèlfa. 


Dès 1893, par l'intermédiaire de F. Mistral, l'écrivaine côtoie les félibres, travaille et fonde sa vie avec l'un d'eux. Lors des fêtes de la Sainte-Estelle (à Carcassonne ou à Pau), elle est acclamée à maintes reprises. Elle s'éloigne du groupe à partir de 1901 pour se consacrer à d'autres projets.
Dès 1909, Philadelphe de Gerde dépasse le simple champ de l'écriture : fondation du journal d'expression occitane L'Estello, animation de la Frairia ded Desvelh et du groupe Nous-Auti (promotion de costumes, danses, chants)... 


Tout au long de la vie de Philadelphe, les liens avec le félibrige ne sont jamais vraiment rompus : en 1924, l'Académie des Jeux Floraux lui décerne des Lettres de Maîtrise. Le 30 avril 1925, à Toulouse au Capitole, elle déclame en langue d'oc L'Éloge de Clémence Isaure. Cette reprise de contact avec les félibres l'aide à mieux fixer la graphie de ses poèmes, selon les principes de l'Escòla Occitana. Sa dernière apparition en mai 1950 (elle mourra deux ans plus tard) à la Sainte-Estelle de Toulouse est un triomphe.


Tarifs :
4€ 

Renseignements : 
Musée de la vie quotidienne dans les Pyrénées

Place des thermes 

65200 BAGNERES-DE-BIGORRE

06 33 79 60 45

 

Juin - Septembre - Octobre :
Ouvert du mercredi au vendredi ; 10h-12h ; 14h-18h
Samedi et dimanche ; 15h-18h

 

Juillet - Aoùt : 
Ouvert du mardi au vendredi ; 10h-12h ; 14h-18h
Samedi et dimanche ; 15h-18h

Bagnères-de-Bigorre
Exposition
du 17 mai 29 octobre 

 

A l'occasion des soixante ans de la mort de Blanche Odin, un hommage sera rendu au Musée Salies, soixante dix œuvres appartenant à des particuliers et au musée des Beaux-Arts de Bagnères seront présentées pour cette saison.


Tarifs :
4€ 

Renseignements : 
Musée Salies

Place des thermes 

65200 BAGNERES-DE-BIGORRE

06 33 79 60 45

 

Juin - Septembre - Octobre :
Ouvert du mercredi au vendredi ; 10h-12h ; 14h-18h
Samedi et dimanche ; 15h-18h

 

Juillet - Aoùt : 
Ouvert du mardi au vendredi ; 10h-12h ; 14h-18h
Samedi et dimanche ; 15h-18h

Bonnemazon
Exposition
du 13 mai au 10 décembre

La Grande Guerre à la une !
Les Hautes-Pyrénées de 1914 à 1918 dans la presse

Fondée sur la presse locale de l’époque et enrichie par des documents d’archives et des objets, cette exposition permet de découvrir les réalités de ce département de l’arrière et de ses habitants durant la Première Guerre mondiale qui, malgré l’éloignement de la zone de combats, sont profondément impactés par le conflit.

Renseignements : 
Abbaye cistercienne de l'Escaladieu
65130 BONNEMAZON
05 62 39 16 97

Tarbes
Exposition
du 8 février au 3 septembre

 

Le musée Massey sort de ses réserves un fonds enfoui depuis de nombreuses décennies... la collection archéologique de Montsérié !

 

Montsérié, le nom de ce petit village, haut-pyrénéen de la vallée de la Barousse mondialement connu, doit probablement son origine au dieu local Ergé : Mont Ergé serait devenu Montsérié.

 

En 1839, Dominique-Jean-Louis Rumeau, ingénieur des ponts et chaussées, découvre un site archéologique sur le Mont Marteau, commune de Montsérié. Les fouilles qu’il entreprend de 1839 à 1841 s’avèrent très fructueuses : une centaine d’autels votifs et de fragments, des objets de culte en terre cuite, des sculptures, etc.

À sa mort, en 1868, sa collection est vendue aux enchères, une partie est achetée par la société Ramond, une autre par le musée Massey où elle sera présentée, en partie, jusqu'au milieu du XXème siècle. 

 

Parmi le mobilier découvert, un fabuleux masque en bronze martelé dit "masque de Montsérié", qui a fait la renommée du site, est présenté, dès 1878, à l’Exposition Universelle de Paris comme une pièce majeure du patrimoine national.

L’énigme : dès sa découverte ce masque a suscité de nombreuses polémiques certains archéologues le datant du 3e siècle avant notre ère et d’autres du 2e siècle. Il serait de production locale, celtique ou orientale ?

 

Renseignements : 

Musée Massey - Musée international des hussards

Jardin Massey (entrée rue Achille Jubinal)

65000 TARBES

05 62 44 36 95

Esparros
Exposition
du 2 février au 31 décembre

 

Pour les 20 ans d'ouverture au public du Gouffre d'Esparros, l'Office de tourisme organise une exposition patrimoine, pour dévoiler tous les secrets du gouffre.

 

Renseignements : 

Gouffre d'Esparros

05 62 39 11 80

info@coeurdespyrenees.com

gouffre-esparros@wanadoo.fr